Мачарашвілі М. І. TRADUCTION DES TERMES TECHNIQUES

Категорія: Наука і життя (23-25.05.2013), Філологічні науки

Мачарашвілі Манана Ізирівна

Донбаський державний технічний університет

TRADUCTION DES TERMES TECHNIQUES

Le traducteur qui se spécialise dans le domaine scientifico- technique rencontre presque quotidiennement des mots difficiles à traduire. Ce n’est pas seulement à cause de la spécificité du texte, mais aussi parce que la plupart des découvertes et des recherches dans ce domaine proviennent généralement des pays étrangers. Souvent, leurs découvertes trop récentes ne donnent pas assez de temps à la langue cible pour trouver un terme approprié pour la décrire. La présence de néologismes dans le domaine scientifico-technique est assez fréquente et je pense qu’il est intéressant d’étudier brièvement la façon dont les traducteurs les abordent. La terminologie technique est étroitement liée au développement de la science. La création de nouveaux termes devrait aller de pair avec un tel développement, bien que ce soit compliqué pour les terminologues, traducteurs et linguistes, car les technologies et la science progressent à un rythme tellement rapide que le temps qu’ils rassemblent les informations pour essayer de créer des glossaires ou bases de données terminologiques, leur contenu est déjà obsolète.

Dans n’importe quel texte technique on trouve beaucoup de termes. On appelle «terme» un mot ou un groupe stable de mots qui sont utilisés pour signifier un notion, un phénomène, un processus ou un objet de tel ou tel sphère d’activité humaine professionnelle : science, technique, métiers etc.

Il y a des termes simples et complexes. Un terme simple se compose d’un mot : bras, relais, ordinateur. Un terme complexe représente deux ou plus de mots qui soit forment un mot, soit représentent les groupes stables de mots indépendants : interdependence (взаємозалежність), circuit électrique (електричне коло). Dans la langue française on utlise le plus souvent le modèle « le nom + la préposition à + le nom » pour former les termes-groupes de mots. Dans la plupart des cas ce complément (la préposition à + le nom ) est traduit en ukrainien par l’adjectif : le pont à poutre – балковий міст. Cependant on peut le traduire aussi à l’aide du nom avec la préposition : un avion à piston – літак з толоковим двигуном.

Des termes peuvent être univoques et polysémantiques. Un terme n’existe pas par lui –même mais il représente un maillon du système des notions scientifico-techniques. L’univocité du terme est déterminée par sa position dans un système terminologique du domaine special de la connaissance ou de l’activité. D'une manière générale un terme-équivalent univoque correspond au terme univoque ukrainien: le filtre (фільтр), l’écrou (гайка).

Mais il faut considérer que la plupart des termes techniques français peuvent acquerir au cours de la traduction en ukrainien les sens differents en fonction du domaine technique à quel ils ont rapport. Par exemple, le terme « la broche ». Voilà quelques-uns d'entre ses sens : стрижень, штир, штифт, шпилька, палець, вал, вісь, шпиндель, протяжка, веретено, шевський цвях, шило. En traduisant un terme polysémantique il faut déterminer selon le contexte le sens précis à quel il est utilisé.

Les mots empruntés d’autres langues, généralement le latin et le grec, forment une grande partie du vocabulaire de la littérature technique. Ces mots ont pénétré dans les langues multiples et sont devenus internationaux. Le plus souvent ils sont pareils depuis leur sens et leur son aux termes ukrainiens. Par exemple : un système - система, le titane – титан, la tonne – тонa. Les uns parmi eux correspondent entièrement aux mots ukrainiens selon leur sens et appartiennent au même genre grammatique, par exemple : le réacteur – реактор, la structure – структура etc. Les autres - différent d’après leur genre grammatique : la méthode – метод, le modèle – модель.

A cause du développement continu de la science et technique de nouveaux notions apparaissent, de nouveaux mécanismes et appareils sont créés et ainsi de noveaux termes surgissent afin que les désigner.

Des néologismes sont de nouveaux termes qui n’ont pas encore été fixés dans des dictionnaires. Le traducteur dois définir leur sens selon le contexte. La consultation d’expert peut apporter un aide considérable. Les méthodes suivantes peuvent être utilisées au cours de la traduction des termes-néologismes : la translitération, la calque et la traduction descriptive.

La translitération consiste à la transmission des lettres d’alphabet d’une langue au moyen des lettres d’alphabet d’autre langue. Etant utilisé pour la première fois dans le texte de la traduction, le terme-néologisme créé au moyen de la translitération est accompagné par l’explication détaillée qu’on donne entre parenthèses ou bien en bas de la page. Par exemple : charactron (характрон) - електронно-променева трубка для відображення на екрані літерно-цифрової інформації. Les désignations ukrainienes des produis, des marques etc. sont en générale translitérées : «Богдан» - “Bogdán”, «Таврія ЗАЗ-1102» - “ Tavria ZAZ-1102” «КРАЗ» - “ KRAZ ” etc.

La calque est la traduction littérale des éléments du terme complexe (du terme-groupe de mots) et la création de la copie structurale et sémantique du terme traduit en langue d’arrivée. Tel terme n’exige pas l’explication supplémentaire de son sens. Par exemple : dispositif de retard d’impulsion (пристрій затримки імпульсів), moteur à combustion interne (двигун внутрішнього згоряння), moment de torsion (обертальний момент).

On utilise la traduction descriptive quand il est impossible d’assortir dans la langue d’arrivée un analogue laconique, précis et compréhensible du terme étranger traduit. Les traductions descriptives des termes sont assez souvent trouvées dans la langue technique malgré leur redondance et lourdeur. Par exemple : entrance – кількість однакових інтегральних схем, які можна підімкнути на вхід логічного пристрою; sortance – кількість однакових інтегральних схем, які можна підімкнути на вихід логічного пристрою.

Le traducteur doit s’ouvrir au monde de la technique et de l’industrie. Les entreprises doivent fournir aux traducteurs tous les outils nécessaires afin que les traductions techniques soient non seulement corrèctes au point de vue linguistique, mais aussi au point de vue technique. Le traducteur technique ne doit pas être qu’un specialiste des mots, mais également du terme technique. Les entreprises ne doivent pas seulement exiger une bonne traduction, mais aussi une traduction techniquement bonne. L’un et l’autre, le traducteur et l’entreprise, doivent travailler ensemble pour réunir avec bonheur technique et traduction.

Il faut se rappeler les termes techniques ne sont pas les seuls qui peuvent susciter des problèmes au cours du processus de traduction : les traducteurs ont parfois aussi besoin de consulter un dictionnaire ou un autre outil pour trouver la bonne traduction pour un mot ou pour une expression de la langue générale

Література:

1. Чередниченко А.И., Коваль Я.Г. Théorie et pratique de la traduction. - К., 1991.

2. Кириленко К.І., Сухаревськая Л.І «Теорія і практика перекладу(фр.мови)», Вінниця: «НОВА КНИГА», - 2003.

3.Коржавин А.В. Пособие по техническому переводу с франц.яз .- М., 2001.

 

Уважаемый посетитель, Вы зашли на сайт как незарегистрированный пользователь.
Мы рекомендуем Вам зарегистрироваться либо войти на сайт под своим именем.

Добавление комментария

Имя:*
E-Mail:
Коментар:
Введите код: *

Карта сайту

^